Amorce

 

_Saut_Amorce©laurent paillier AMORCE : substantif féminin
Pêche: appât fixé au bout de la ligne pour attirer le poisson et l’inciter à y mordre en vue de sa capture.
Au figuré: ce qui attire et séduit l’homme en flattant ses sens ou son esprit (dans la langue érotique: elle lui jeta un de ces coups d’oeil que les femmes nomment une amorce, Ponson du Terrail).
Pyrotechnie: ce qui fait exploser une charge. Ce qui est destiné à engager une opération comportant une suite ou à l’accelérer.
Informatique: Phase initiale ou d’incitation d’un travail comportant une suite. Résultat de cette opération.
Phase initiale d’une opération continue demandant à son début un supplément d’effort.
Architecture: partie de muraille laissée inachevée, mais de manière à pouvoir être continuée plus tard.
Définition, Trésor de la langue française

 «Amorce», solo en construction, est né de la réflexion menée autour du langage au cours du Programme de Recherche et de Composition Chorégraphique dirigé par la chorégraphe Myriam Gourfink à l’Abbaye de Royaumont durant la formation «Transforme Langage ?» en 2012-2013.
J’envisage ce solo comme un monologue intérieur à la narration sans signification, un fil qui se déroule dans le temps, sans coupe ou création d’images fixes: tel un flux de conscience .
À la manière du monologue intérieur de Molly clôturant Ulysse de James Joyce, j’invente chorégraphiquement et mentalement un courant de conscience, un langage qui m’est propre, tout en étant traversée et influencée par les écritures du romancier Lutz Bassmann et du poète Charles Pennequin.
Le «je» n’est plus forcément moi-même, ni un personnage, mais il se laisse traverser par toutes les possibilités d’interprétation: il est trouble et poreux.
Ce flux de conscience mental m’aide à atteindre ce que je nomme la traversée des états. Influencée par la danse butô, je cherche à vivre un état émotionnel ou corporel plutôt qu’une forme.
Je propose ainsi une réduction du mouvement: less is more .
M’intéresse non pas la forme ou la narration d’une chorégraphie mais le langage chorégraphique en lui-même, la naissance du geste et son déploiement dans l’espace.
Je ne montre pas la danse ou un geste, mais l’offre, la déverse sur le public.
Nous participons ainsi à une expérience commune.

En reprenant les termes du poète Francis Ponge (1899-1988), je souhaiterais danser, être présente sur le plateau «de manière intensément basse».

«Amorce» est une micro-résistance face à la réalité et convoque pour ce faire l’idiotie, l’errance, le paradigme du zombie, – et des écrivains dont l’écriture s’empare du chaos face à la condition humaine, en usant de méfiance vis à vis de l’embellissement et du lyrisme de la langue1.

1 cf l’écrivain et poète Jean Marie Gleize
 
  

_Face_Amorce©laurent paillier

        DOSSIER ARTISTIQUE

        PRESSE

 
Distribution:

Chorégraphie/Interprétation: Bleuène Madelaine
Lumières: Nathalie Perrier
Dramaturgie: Céline Cartillier

Production Compagnie Rouge Aniline
Co-production Fondation Royaumont PRCC
Co-réalisation Étoile du Nord dans le cadre du festival Open Space 2014

Avec le soutien de micadanses dans le cadre de l’accompagnement spécifique, du CND dans le cadre de la mise à disposition de studio, de la Ménagerie de Verre dans le cadre du Studiolab, du CDC Toulouse Midi-Pyrénées dans le cadre d’une résidence artistique.

DATES:

16 mars 2013 : Fenêtres sur cour(s) – Abbaye de Royaumont

14-15 janvier 2014 :  Open Space. OS2 – Étoile du Nord – PARIS

05 mai 2015 : L’Avant-Scène  – Bateau Feu – DUNKERQUE

20 octobre 2016 : PREMIÈRE – festival ZOA – Micadanses – PARIS

 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s