Monoïque

Monoïque développe la notion de passage: les corps ne sont ni vivants ni morts, ils ne sont qu’un passage dans le temps, sans intention, sans but, sans objectif.
C’est une danse de l’urgence et de l’errance: les trois corps se situent à une frontière fantomatique, dans un autre monde, à la fois à l’intérieur d’eux-mêmes mais également ouverts au paysage devant eux, conscients de l’espace alentour.
La réalité n’affecte plus les danseurs, ils ne savent d’ailleurs même plus ce que cela signifie.

Chorégraphie: Bleuène Madelaine
Avec Henrique Furtado, Natalia Jaime Cortez et Bleuène Madelaine.
Tourné en mars 2012.
Durée: 20 minutes

 
 
 
 
 

 

 
 
images ©Alexandre Maïa
 
 
 
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s